Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

L'anatomie, la biomécanique, la physiologie au service de l'art du chant; Arrivée à l'âge de la retraite je me sens le devoir de partager et de diffuser, gratuitement et en mode public, mon expérience et ma réflexion de kiné, psychomotricienne, chanteuse, choriste, enseignante en anatomie et physiologie du chant.

La science au service de l'art. De la kinésithérapie à l'anatomo physiologie du chant

Publié par François Xavier Nève-Marie Hutois  - Catégories :  #science et art

Marie Hutois, kinésithérapeute aux nombreux diplômes et publications, puis psychomotricienne et ergothérapeute, et enfin biodynamicienne et psychanalyste jungienne, s’est mise au chant lyrique sur le tard.

            Mais elle a plus que rattrapé le temps « perdu » consacré à sa formation et à ses patients, puis étudiants, de rééducation musculaire et posturale ! 

            À la demande de son enseignante de chant, une choriste était venue la consulter en tant que kiné pour ‘renforcer ses abdominaux’. Or ladite chanteuse amatrice avait des abdominaux sains sinon particulièrement puissants. Madame Hutois, intriguée comme par un koan japonais — c’est elle qui me l’a dit — se pique au jeu. Elle met sa science et son expérience de kiné au service de la voix. 

            Pas seulement de la voix, d’ailleurs. Un jour, un ingénieur lui demande s’il a bien compris le conseil qu’il vient de recevoir pour nouer ses lacets de soulier sans se croquer le dos, qu’il a fragile.  — « Montrez-moi ce qu’on vous a dit », lui demande-t-elle, surprise.  L’homme se cale debout, raide comme à la toise contre une porte devant laquelle il vient d’amener une chaise, puis lève un pied qu’il pose en tremblant sur le meuble, tandis que, perché seulement sur l’autre pied, il tente de garder son équilibre tout en se penchant laborieusement pour nouer le premier lacet. « Quelle affaire ! » éclate-t-elle de rire (in petto, pour ne pas vexer l’ingénieur). Et si quelqu’un avait ouvert la porte à ce moment ?  s’enquiert-elle, hilare en me racontant l’affaire — « Ne serait-il pas plus simple, plus sûr et plus confortable de vous asseoir plutôt sur votre chaise ? » Bon sens et humour font avec la science un mariage fécond. La voix d’une première chanteuse d’abord, donc ; puis d’autres.  De plus en plus on vient trouver Marie Hutois à ce sujet : posture du chant. Plus tard, elle en donnera des cours au Conservatoire.

            À six ans, sa fille est remarquée par un homme de l’art, qui lui décèle une voix mozartienne. Alexandra suit aussitôt des cours de chant à l’opéra. Hélas, la maladie la frappe.  Elle en mourra en 1998. Cependant, Lysiane Léonard — qui a enregistré Les Cloches de Corneville et d’autres Inoubliables Chefs-d’œuvre de l’opérette française, pour Sélection ! — conseille à Marie Hutois elle aussi d’entraîner sa voix. Tout au long du calvaire d’Alexandra, puis de son deuil, la musique, le chant et le solfège, étudiés avec passion et comme en hommage à sa fille, soutiennent la maman. Elle chante, elle chante pour rester « en communion » avec Alexandra. Le 18 février 2009, elle lui dédiera une soirée de « Mélodies, Lieder, bel canto » qu’elle chantera accompagnée au piano d’Helena Tsymbalyuk « au bénéfice d’Allô maman bobo, une association de parents touchés par la maladie d’un enfant ».  Au programme : Mozart ; mais aussi Rossini, Poulenc, Poldowski…

            Et elle chante La Mélodie du bonheur… avec Véronique Solhosse dans le rôle de la Mère supérieure ! Leur relation devient vite fervente et cocasse. Véronique suit les cours d’anatomie de Marie. Marie suit les cours de chant de Véronique. Et toutes deux  enseignent au Conservatoire de Liège. 

François Xavier Neve 

Laboratoire de phonétique, Linguistique expérimentale, Université de Liège

 

 (Extrait de la préface de  Physiologie et art du chant Ed. Alexitère

À propos

L'anatomie, la biomécanique, la physiologie au service de l'art du chant; Arrivée à l'âge de la retraite je me sens le devoir de partager et de diffuser, gratuitement et en mode public, mon expérience et ma réflexion de kiné, psychomotricienne, chanteuse, choriste, enseignante en anatomie et physiologie du chant.