Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'anatomie, la biomécanique, la physiologie au service de l'art du chant; Arrivée à l'âge de la retraite je me sens le devoir de partager et de diffuser, gratuitement et en mode public, mon expérience et ma réflexion de kiné, psychomotricienne, chanteuse, choriste, enseignante en anatomie et physiologie du chant.

18 Jun

Chaînes musculaires GDS et psycho-motricité : Mise en forme posturale

Publié par Marie Hutois  - Catégories :  #Articles scientifiques-Publications

Chaînes musculaires GDS et psycho-motricité : Mise en forme posturale

Texte HUTOIS-MOREELS, M.J.

Illustrations DENYS-STRUYF, G.

Chaînes musculaires G.D.S. et psychomotricité. Mise en forme posturale  in Thérapie psychomotrice, 104 (1995) 

La pesanteur articule la mise en forme posturale du corps. Le temps et l'espace en orchestrent le mouvement.

Mis dans la même situation d'être érigé et bipède nous ne trouvons pas tous la même organisation posturale. Debout, certains semblent s'appuyer en arrière, d'autres manifestent une pulsion vers l'avant, d'autres encores, stylites immobiles sont tendus entre ciel et terre.

Les mouvements aussi sont personnalisés alors que chaque corps, doté du même nombre d'os et de muscles organisés dans un rapport similaire, est soumis, de manière identique, aux lois de la physique.

GDS(1) décrit six stéréotypes posturaux correspondant chacun à la mise en tension sélective d'une des six chaîne ostéo-articulaire et musculo- aponévrotique.

 

Chaînes musculaires GDS et psycho-motricité : Mise en forme posturale

A. Les garants du temps AM et PM (2)

Ces deux postures ont une caractéristique commune, elles maintiennent l'équilibre en dehors de l'axe corporel. Associées, elles amarrent le mât axial PAAP 

 

 Gréé(3) trop dur, AM et PM tasseront l'empilement vertébral entraînant une exagération des courbures vertébrales et, à plus long terme, le développement de polyarthrose étagée par réactivité osseuse au tassement.

 Si AM et PM gardent leur souplesse, elles se comporteront comme les flancs d'un volcan qui contiennent et canalisent le feu PAAP, en laissant surgir rythme et extention axiale spontannée.

La posture AM

Comme appuyée en arrière, elle se retient de la chute par la mise en tension de la chaîne musculo-aponévrotique antéro-médiane

La posture PM

Projetée en avant, PM met en tension ses haubans musculaires supérficiels postéro-médians.

 

Se verticaliser hors de l'axe vertébral n'est, certes pas une mesure d'économie

 

 

Quittons l'apect bio-mécanique et observons ces postures. Qu'évoquent-elles? Qu'expriment-elles?

AM, positionnée en retrait exprime l'accueil, la référence à la tradition, au cocon maternel. Elle est la gardienne du passé. Assise, base, contenant, elle est la manifestation corporelle de l'archétype maternel qui rassemble, protège et nourrit sa progéniture.

En excés, elle se nourrit de ses enfants et devient mère dévorante, castratrice ou sorcière.

 

PM va de l'avant, se projette vers l'avenir. Elle analyses, disséque, détaille, tranche, fait face, affonte. elle exprime tout ce qui concerne le rationnel, la pensée discursive.

En excès, ce personnage devient pinailleur, rationaliste froid, raisonneur jusqu'à l'extrême.

B. Les explorateurs de l'espace PL et AL(4)

Du point de vue égocentrique, l'espace est perçu comme espace du dedans, moi et espace du dehors, non moi, environnement .

 

Tourné vers l'espace du dehors, l'extraverti met en tension sa musculature postéro-latérale, il enroute son corps en arrière autours de son axe vertical.

En excès, il se disperse. C'est l'éclatement juqu'à l'impossibilité de se recentrer.

Tourné vers l'espace du dedans l'introverti met en tension sa musculature antéro latérale, il enroule son corps en avant autour de l'axe vertébral.

En excès, il se ferme au monde

 

 

 

 

 

C. La réactivité à la force gravitationnelle AP et PA(5)

 

Ces deux chaînes ont en commun La réactivité et l'adaptabilité. 

AP donne le rythme, repousse et ajuste.

PA  érige par bouffées adaptatives, par exemple lors du port d'une charge sur la tête.

 

 

 

 

Tout corps soumis à la gravitation terrestre subit deux forces,

la pesanteur qui l'attire vers le centre de la terre

et une poussée verticale liée à la dureté du sol sur lequel il repose.

 

Un homme en station verticale bipéde réagit

par une action antigravitaire des muscles profonds à orientation postéro-antérieure, PA

et par une action gravitaire des muscles à orientation antéro-postérieurs, AP.

Nous ne repoussons pas tous ces deux forces avec la même énergie.

1. Certains s'abandonnent à la pesanteur dans une posture asthénique axée mais manquant d'énergie. C'est l' attitude PAAP hypotonique. L'effort antigravitaire est absent. AP, starter de l'énergie n'a pas allumé PA.

Quel est le sens de cette posture?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-Si AP a gardé sa réactivité,

c'est l'AP de chat, abandonnée mais prête à bondir

-Si AP a perdu sa réactivité,

Inhibée par l'action excessive et permanente des haubans postéro-médians(PM), AP a perdu son dynamisme. Cette AP est à l'image de la princesse qui se languit emprisonnée dans le Château du Roi, son père. Il est à noter que l'extention axiale s'obtient davantage par renoncement de la PM que par un agir  de PAAP.

2. D'autres allient toutes leurs forces dans un effort antigravitaire, c'est l'attitude PAAP Hypertonique.

 

 

 

 

 

 

 

 

L'AP ascensionnelle s'allie à PA dans son effort antigravitaire, thorax bombé en position inspiratoire, le diaphragme bloqué par l'excès réfrène les émotions et retient le dynamisme de cette AP turbulente, bruyante, joyeuse, créative.

La PAAP équilibrée

 

AP dans son action gravitaire, repousse la terre, lieu symbolique de la Mére et se différencie de son jumeau PA, partage avec lui le territoire en lui laissant la tâche de repousser le ciel, lieu symbolique du père.

AP joue alors son rôle de starter de l'énergie dans le corps, elle rythme les courbures vertébrales et exprime la joie de vivre par le saut, le rire, le chant. Support vibratoire de l'âme(6) elle ouvre le chemin à la créativité.

L'AP rythmée, c'est l'enfant, le bouffon, le jeu. Associée à son jumeau PA, elle devient responsable et prend du caractère. Les caractéristiques comportementales de cette chaïne me la font mettre en analogie avec le mythe de Pan, de Krishna, avec le personnage lyrique de Papageno, avec Hermès, le mercure alchimique. Comme le mercure alchimique, elle subit des transformations. Elle surgit dans les repoussés et les éclats de rire du nourrisson, elle déborde et devient bondissante dans l'exhubérance des cris, des sauts et des jeux de l'enfance, elle se ritualise dans les danses et les chants de l'âge adulte et se dévoile, joie de vivre profonde et tranquille dans le regard de certains vieillards.

Les six chaînes musculaires sont et devraient rester six angles de prises de vue, six modes d'expression, six couleurs, six éclairages, six parfums, six saveurs, six personnages à la disposition de l'acteur que nous sommes.

Si l'expression se trouve retenue, voire inhibée de manière répétitive, le tonus sympathique de "mise en tension prêt à l'action" n'en existe pas moins, aboutissant à la tonification statique intense des muscles concernés par ce mode d'expression. On voit alors  apparaître des lignes de tension déformant nos structyres ostéo-articulaires. Le corps ainsi monoplolisé, ne peut plus générer que ce mode expressif à l'exclusion de tout autre. C'est l'enchaînement. Si, par contre, l'énergie mobilisée par le système nerveux sympathique est mise à la disposition de l'action, nos mimiques et nos postures préférentielles vont nous personnaliser. Ces formes ne sont alors pas fixées, la liberté d'action reste entière, au service de notre créativité.

 

Marie Hutois 2016 ( copie de l'article publié en 1995)

Notes

 

(1) GDS Godelieve DENYS-STRUYF Kinésithérapeute, ostéopathe et biomécanicienne Bruxellois initiarice des chaînes musculaires et ostéo- articulaires GDS

(2).AM et PM Antéro-médian et postéro médiane, 

 

 

 

 

 

 

 

(3) Gréer Terme de navigation  Garnir un navire de voiles, poulies, cordages, etc. ; disposer sa mâture d'une certaine façon.

 

 

(4) AL et PL Antéro-latéral et postéro latéral; Ces  deux chaînes musculaires organisent avant tout les ceintures, l'axe relationnel.( Je vais vers le monde et je ramène le monde à moi.)

 

(5) AP et PA  antéro-postérieur et postéro antérieur, se réfère au trajet de ces deux chaînes musculaires qui relient l'avant à l'arrière, et l'arrière à l'avant  du corps( scalènes, psoas, transverse de l'abdomen etc...

 
 
 
 
(6) JUNG, C.G. Métamorphoses de l'äme et ses symboles Georg Genève
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

À propos

L'anatomie, la biomécanique, la physiologie au service de l'art du chant; Arrivée à l'âge de la retraite je me sens le devoir de partager et de diffuser, gratuitement et en mode public, mon expérience et ma réflexion de kiné, psychomotricienne, chanteuse, choriste, enseignante en anatomie et physiologie du chant.