Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'anatomie, la biomécanique, la physiologie au service de l'art du chant; Arrivée à l'âge de la retraite je me sens le devoir de partager et de diffuser, gratuitement et en mode public, mon expérience et ma réflexion de kiné, psychomotricienne, chanteuse, choriste, enseignante en anatomie et physiologie du chant.

28 May

Rondeur

Publié par Marie Hutois  - Catégories :  #Métaphores et images mentales anatomiques

Rondeur

La rondeur du son s'obtient en maintenant le larynx en position inspiratoire, c'est à dire abaissé. A l'inspiration le larynx effectue une descente qui accompagne l'abaissement du diaphragme. Ce mouvement donne la sensation d'ouvrir la gorge. Si la gorge reste bien ouverte sur toute la tessiture les sons prennent une couleur chaude et ronde. L'abaissement du larynx a pour effet d'étirer les tissus mous du canal vocal en entraînant dans cette descente l'os hyoïde et l'arrière de la langue. La caisse de résonance se situant juste au dessus de la glotte est de ce fait considérablement élargie.

Illustration extraite de "Physiologie et art du chant", Ed. Alexitère Coll. Médecine des arts.
Rondeur

On sait, par les travaux de Sunberg sur le formant du chanteur masculin, que l'abaissement laryngé enrichit la voix en harmoniques se situant aux environs de 2000 Hertz.

Une expérience que nous avons menée à Liège, et consignée dans "Physiologie et art du chant"http://www.medecine-des-arts.com/spip.php?page=produit&id_produit=134&id_categorie=2 montre que l'abaissement laryngé chez une soprano apporte de la rondeur, comme chez les sujets masculins de Sundberg, y compris pour les notes les plus aiguës

Mais le chanteur ne se contente pas de maintenir le larynx en position inspiratoire.

Il ajuste la hauteur du voile du palais en fonction de la hauteur de la note et déplace l'articulation des consonnes et des voyelles de manière à sentir résonner le son très en avant du palais dur juste derrière les incisives supérieures. Nous en reparlerons.

Marie le 28 mai 2014

Commenter cet article

Isabelle 30/03/2015 13:18

Madame, je vous remercie infiniment pour cet article.
Je chante depuis 13 ans dans une chorale, dans le pupitre des sopranos.
J'ai un timbre clair, une voix qui porte, cependant mes aigus sont trop criards. Il est nécessaire que ma voix soit plus "ronde".
Pour le moment, je ne peux prendre de cours de chant individuels (en raison de mes obligations familiales).
A ce jour, votre article est, pour moi, le plus clair et le plus pédagogique trouvé sur le Net.
Je vous réitère mes remerciements.
Cordialement,
Isabelle

Hutois 31/03/2015 10:41

Merci Isabelle d'avoir pris le temps de m'envoyer votre commentaire, je suis vraiment heureuse de vous avoir aidée à améliorer votre technique vocale. J'ai écrit il y a quelques années 12 fiches techniques pour les choristes du Choeur Symphonique de Liège. Ces fiches ont été publiées dans mon livre" Physiologie et art du chant" en ajout du cours que je donnais aux étudiants en chant du Conservatoire de Liège. N'hésitez pas à me poser vos questions, j'y répondrai avec grand plaisir. Si ces fiches vous intéressent vous trouverez ce livre sut le site de Médecine des arts.

Sophie Brissot 29/05/2014 23:33

Tellement intéressant et tellement vrai, merci.

Marie Hutois 30/05/2014 16:09

Merci pour votre commentaire. N'hésitez pas à me proposer des sujets de réflexion sur l'instrument vocal

Malcolm Walker 29/05/2014 11:05

Une précision précieuse et fondamentale très bon à rappeler.

Marie Hutois 29/05/2014 11:55

Merci Malcolm Walker.

À propos

L'anatomie, la biomécanique, la physiologie au service de l'art du chant; Arrivée à l'âge de la retraite je me sens le devoir de partager et de diffuser, gratuitement et en mode public, mon expérience et ma réflexion de kiné, psychomotricienne, chanteuse, choriste, enseignante en anatomie et physiologie du chant.