Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'anatomie, la biomécanique, la physiologie au service de l'art du chant; Arrivée à l'âge de la retraite je me sens le devoir de partager et de diffuser, gratuitement et en mode public, mon expérience et ma réflexion de kiné, psychomotricienne, chanteuse, choriste, enseignante en anatomie et physiologie du chant.

07 May

Articuler !

Publié par Marie Hutois  - Catégories :  #Métaphores et images mentales anatomiques

Qu'entend-t-on par articulation?

Pour articuler inutile de grimacer exagérément. Articuler est un travail effectué principalement avec la langue.

Le point d'articulation est le lieu où la langue se situe dans la bouche et où la vibration est la plus sensible pour les voyelles, et le lieu de plus grand rapprochement ou de contact pour les consonnes.

Les points d'articulation des voyelles se représentent sur un quadrilatère, le quadrilatère vocalique. Le / i / est la voyelle la plus antérieure et située le plus en haut. Le / â / est la voyelle la plus postérieure et située le plus en bas.

Que nous apprennent les chercheurs en phonétique articulatoire et en acoustique?

Les points d'articulation se déplacent

En langage parlé les (consonnes) occlusives dont I' occlusion est réalisée par Ie dos de la langue appuyé contre la voûte palatine, ont un lieu d' occlusion pouvant en fait aller de la région prépalatale a la région vélaire, et étant déterminé par la nature de la voyelle qui précède ou qui suit. En français par exemple, Ie / k /de "qui" est antériorisé sous I' influence du / i /, tandis que Ie / k / de cou est vélarisé."'(Nève 2OO3)

Et inversement, le / a / de "page" est antériorisé par l'articulation bilabiale du / p /alors que le /a/ de "gage" reste postérieur.

Les voyelles, elles aussi, s'influencent. Par exemple, dans le mot sillage le / i /précédant le / a / antériorise celui-ci.

Le voisinage de certaines consonnes modifie la justesse des voyelles.

En langage parlé, la fréquence fondamentale des voyelles est influencée globalement par la consonne précédente : les obstruantes sourdes ont pour effet d'élever sensiblement leur fréquence fondamentale moyenne (4 à 8 Hz) tandis que les obstruantes sonores produisent l'effet inverse.( Di Cristo 1976).

Alors que chez des chanteurs lyriques professionnels, cet effet délétère des consonnes sur la justesse des voyelles est nettement atténué et dépassent rarement 1Hz .(Scotto Di Carlo 1977).

De ces mesures de laboratoire, peut-on conclure que les apprentis chanteurs, qui articulent fréquemment en chant comme en langage parlé, peuvent manifester des erreurs de justesse par pure raison articulatoire?

Merci à Malcolm Walker de m'avoir fait découvrir ce superbe document qui illustre parfaitement mon propos.

L'articulation en chant

Afin d'homogénéiser la production sonore et de maintenir la justesse le chanteur lyrique antériorise les points d'articulation du langage chanté. (Hutois 2012)

Comment pratiquent les chanteurs pour antérioriser le son?

Par un travail de la langue, le chanteur déplace vers l'avant du palais les points d'articulation des voyelles postérieures ( / â, a,ê, o / ) et des consonnes obstruantes dorso vélaires postérieures ( /k, g /). Il faut noter qu' en chant lyrique la voyelle/ i /est, quant à elle, légèrement assombrie.(Hutois 2012)

Pour réaliser ces déplacement de l'articulation les chanteurs s'appuient sur leurs perceptions sensorielles. En cherchant à ressentir les vibrations sonores de toutes les voyelles dans la même zone antérieure de la bouche, ils éviteront l'effet délétère sur la justesse de consonnes ou de voyelles qui suivent ou précédent la voyelle chantée. De cette manière la justesse sera au rendez-vous et le "rubans sonore" gagnera en homogénéité.

Illustration pratique sur l'articulation de la voyelle /a/

Bibliographie

DI CRISTO,A.(1977) : Contribution à l'étude de la structuration prosodique de la phrase en français moderne : les faits micro- prosodiques. Thèse 3e cycle ...

HUTOIS, M. Physiologie et art du chant, Alexitère, Coll. Médecine des arts, Montauban, 2012, p. 70 à 73 et p. 85 et 86.

NAYAK, K. https://vimeo.com/12251154 produit par Signal Analysis and Interpretation Laboratory (SAIL) https://sail.usc.edu/span/

NEVE, F.-X. (2002). Une introduction à la phonétique: Manuel à l'intention des linguistes, orthophonistes et logopèdes. Liège: CEFAL

SCOTTO, N. (1977). Étude acoustique et statistique de l'influence des consonnes sur la justesse des voyelles subséquentes en voix chantée. Travaux Interdisciplinaires du Laboratoire Parole et Langage d'Aix-en-Provence (TIPA), 4, 237-260.

https://halshs.archives-ouvertes.fr/hal-00285548/document

THIEL, M http://www.merkur.de/kultur/bariton-michael-volle-singen-abendstern-liedes-wagners-tannhaeuser-roentgenaufnahme-6370081.html

ZURCHER, A. Cours de chant. Les multiples couleurs de la voyelle "a"http://www.youtube.com/watch?v=5FsYOOii2Oksail.usc.edu

Lexique

Bilabiale Une consonne bilabiale désigne, en phonétique articulatoire, une consonne labiale dont le lieu d'articulation est situé au niveau des lèvres ; elle est réalisée par rapprochement des lèvres inférieure et supérieure. Constrictive Une consonne constrictive ou obstruante désigne une consonne dont l'articulation implique une obstruction du chenal respiratoire en un point d'articulation donné. Les constrictives sont produites par un resserrement important du canal que l'on appelle une constriction Obstruante sourde ou non voisée Une consonne sourde désigne une consonne articulée sans vibration des cordes vocales.

Obstruante sonore ou voisée Une consonne sonore désigne une consonne articulée avec vibration des cordes vocales,

Occlusive Type de consonne constrictive.

Palatale Une consonne palatale est une consonne dorsale dont le lieu d'articulation est situé sur la partie supérieure du palais dit le « palais dur » ; l'organe articulateur est le dos de la langue. Quadrilatère vocalique Les voyelles françaises sont souvent représentées sous forme d'un trapèze improprement appelé quadrilatère. Cette forme géométrique représente la position approximative des organes articulatoires (principalement la langue dans le cas des voyelles) lors de leur production.

Vélaire Phonème articulé au niveau du voile du palais ou vélum

Lire aussi 

 

Commenter cet article

sophie Brissot 07/07/2014 11:39

Passiionnant et absolument vrai. Merci mille fois!

Marie Hutois 07/07/2014 12:27

Votre enthousiasme me fait chaud au coeur. Merci

À propos

L'anatomie, la biomécanique, la physiologie au service de l'art du chant; Arrivée à l'âge de la retraite je me sens le devoir de partager et de diffuser, gratuitement et en mode public, mon expérience et ma réflexion de kiné, psychomotricienne, chanteuse, choriste, enseignante en anatomie et physiologie du chant.